Les 7ème et 14ème Antennes Chirurgicales Parachutistes et la 14ème Antenne Médicale Parachutiste

1. Historique des antennes chirurgicales parachutistes (ACP)

Les 7ème et 14ème antennes chirurgicales parachutistes (A.C.P.) sont des formations du service de santé. Elles sont les héritières de 2 des 3 antennes qui se sont illustrées en Indochine, en particulier durant la bataille de Dien Bien Phu 3ème et 5ème ACP.

ACP à Dien Bien Phu : les médecins lieutenants Gindrey et Vidal interviennent sur un abdomen.

Depuis les A.C.P. se sont illustrées sur d'autres théâtres. Toujours sur la brèche, les personnels ont sauvé des vies, soulagé des souffrances, apporté réconfort et chaleur humaine, concourant ainsi au succès des missions et inscrivant à leur manière les pages de gloire dans les plis de leurs fanions.

2. ACP et AMP : missions et structures

Les A.C.P. sont des formations chirur­gicales légères dont la spécificité est d'être entièrement largables et, a fortiori, aérotransportables. Robustes, leurs atouts principaux sont leur extrême disponibilité, la souplesse d'emploi et la rapidité de mise en œuvre.

Les antennes sont dotées de matériels modernes et extrêmement sophistiqués permettant d'opérer sur le terrain, au plus près des combats, les blessés dont l'état ou l'urgence n'autorise pas une évacuation vers des structures médicales arrière.

    Tous parachutistes, peu nombreux mais très spécialisés (chirurgiens, anesthésistes, infirmiers), les personnels qui servent dans des hôpitaux militaires rejoignent l'antenne dès que celle-ci est sur le point d'être engagée.

    De création plus récente, la 14ème antenne médicale parachutiste offre pour sa part une capacité d'hospitalisation complémentaire (50 lits). Elle est partiellement largable et entièrement aérotransportable..