Récit

"L'ASPIRANT EN SABOTS"….


par Bernard DURIEU du PRADEL


A partir du mois de septembre 2008, dans la rubrique Notre mémoire de notre site, vous pourrez lire "L'ASPIRANT EN SABOTS", un récit de notre ami Bernard DURIEU du PRADEL qui est aussi notre historien en charge des traditions à l'Amicale. Ce récit qui comporte six chapitres nous renvoie en 1954, en Tunisie.
Cette année là, le 1er janvier, le 14ème régiment d'infanterie parachutiste de choc (14ème RIPC) perd sa vocation parachutiste et devient 14ème Demi-brigade d'infanterie, appellation déjà portée de 1796 à 1803. La 14ème DBI est formée de deux bataillons : le 35ème bataillon de tirailleurs algériens (35ème BTA) avec fourragère aux couleurs de la Légion d'Honneur et le 19ème bataillon de tirailleurs algériens (19ème BTA) avec fourragère aux couleurs de la Médaille Militaire.
A peine formée, suite aux événements en Tunisie, la 14e D.B.I. envoie son 35ème bataillon de tirailleurs algériens à Sidi-Bouzid. Mis sur pied en 48 heures, ce bataillon de 550 hommes commandé par le chef de bataillon Briot va mener de glorieuses opérations en particulier dans les djebels Scemama, Krechem, Gouleb, Majoura, Orbata, Sidi-Aïch... Durant ses engagements, le 35ème BTA va consentir de lourds pertes ; ainsi, le commandant Lambert (chef de corps nouvellement affecté), le médecin commandant Avezou, le lieutenant Bonnet, le sous-lieutenant Mazuel et plusieurs autres cadres et tirailleurs y laisseront leur vie.

Bernard DURIEU du PRADEL était aspirant au 35ème BTA. L'amicale le remercie pour sa contribution



Avant propos et Avertissement : Lire
Chapitre 1 : Le 35ème bataillon en mouvement :  Lire
Chapitre 2 : Les hommes du 35éme : Lire
Chapitre 3 : Le cadre de vie : Lire
Chapitre 4 : Les conditions de vie : Lire
Chapitre 5 : Les opérations : Lire
Chapitre 6 : Le bilan : Lire