Le 14 éme Groupement de Commandos Parachutistes

        1° Historique 

L’acronyme C.R.A.P (Commando de Recherche et d’Action dans la Profondeur) remonte au milieu des années soixante via le 2ème REP qui servit d’élément moteur avec une section de chuteurs opérationnels pour les régiments parachutistes.
Dès 1992 une équipe C.R.A.P se monte progressivement au sein du 14ème RPCS et l’idée de mettre sur pied une équipe de commandement et de soutien au profit des équipes C.R.A.P de la division voit le jour : spécialistes santé, maintenance, transmissions, logistique. Le flambeau de l’équipe C.R.A.P du 420ème BPCS pouvait être repris…
Le besoin s’était imposé en même temps qu’est née l’idée de groupement C.R.A.P dont il fallait coordonner les actions sur le terrain.


   2° Evolution

 
La compagnie de transmissions du 14ème R.P.C.S était la plus à même de fournir les transmetteurs capables de donner au chef de groupement les moyens de commander, recueillir et transmettre le renseignement. Ce fut l’embryon de l’équipe C.R.A.P du "14". La composition des équipiers transmetteurs de l’équipe fut complète dès fin 1994 (Equipe C.R.A.P commandement. "ETCSI", Eléments Transmetteurs de Commandement et de Soutien d’Intervention). Rapidement, il s’est révélé indispensable de peaufiner et d’harmoniser l’instruction "trans" des C.R.A.P de la division : autre mission de ces spécialistes trans qui a débouché sur le S .A.I.Q (Service d’Aide Individuel de Qualité) transmission des C.R.A.P.
Partant de là, l’extrapolation fut facile. Elle s’est même imposée : ce qui avait été fait dans le domaine des transmissions, a été étendu dans les autres fonctions d’aide au commandement et logistique du régiment : santé, AEB, appui, mouvement, etc. Il est utile de disposer d’un médecin capable d’évaluer les capacités et les possibilités de traitement locales de nos blessés lors d’un engagement éventuel sur un territoire, d’apprécier les risques médicaux découlant de l’environnement médical. Ce fut appliqué par l’utilisation du médecin et de l’infirmier du régiment formés C.R.A.P. Le S.A.I.Q santé des C.R.A.P a été diffusé aussi à toutes les équipes de la division.
Dans le même ordre d’idée, un sous-officier AEB (spécialiste Auto Engin Blindé) a été formé comme C.R.A.P. Par la suite l’idée était d’initier l’activation d’un officier, sous-officier C.R.A.P spécialiste en matière de transit, capable d’évaluer les possibilités d’une infrastructure portuaire ou aéroportuaire. Les possibilités d’emploi de cette équipe multi technique s’avérèrent très larges.

3° Missions

L’équipe C.R.A.P du 14ème RPCS était complète en 1995 : les « C.R.A.P 1 4 »  dénommés  par la suite « G.C.P 14 ». 
En 1996 les équipes C.R.A.P s’intègrent dans le Groupement de Commandos Parachutistes (G.C.P) de la 11ème Division Parachutiste, pour des missions d’action et de renseignement, des opérations de sabotage, de reconnaissance de point de franchissement, des missions d’observation, de désignation de cibles et de réglage pour les positions d’artillerie.
La dissolution du 14ème RPCS en 1999 mit un terme à cette équipe G.C.P multitechnique. La compagnie des transmissions parachutiste "14ème C.T.P" devenue  11ème C.C.T.P rattachée à l’Etat-major de la 11ème BP, les G.C.P 14 devinrent les G.C.P 11. La relève est assurée par les parachutistes à Balma.