La 14ème Compagnie de Transmissions Parachutiste

1. Historique et filiation

Seule unité aéroportée de son arme, la 14ème compagnie de transmissions parachutiste (C.T.P.) maintient les traditions et le souvenir des 342ème C.T., C.I.T. 25ème , 60ème C.T.A.P., 75 ème C.T.A.P., 61ème B.T.A.P., 61ème C.T., 61ème B.C.T., 70ème et 75ème C.L.T. et 420 et 425ème C.L.T.
Depuis leurs origines, les transmissions aéroportées se sont illustrées partout où les parachutistes sont intervenus, aussi bien en Indochine qu'en Algérie et plus récemment dans différents théâtres d'opérations en Europe, en Afrique ou en Asie.

    Les origines des transmissions aéroportées
    En aout 1945 est créée à La Baule la 80ème compagnie de transmissions de la 25ème D.A.P., héritière du détachement de transmissions au sein de la brigade Charles Martel des F.F.I. et future 25ème division d'infanterie aéroportée (25 ème DIAP).
    En octobre 1945 la 80ème C.T. fait mouvement avec la 25ème D.A.P. sur Bayonne.
    En mai 1946, la 80ème C.T. fait mouvement vers l'Algérie où elle devient 75ème C.T., dont dériveront les 76ème, 77ème et 79ème C.T., chacune affectée à un groupementr aéroporté (GAP) en Afrique du Nord.
    En février 1949, lors de la réorganisation de la 25ème D.I.A.P. toutes ces unités sont dissoutes.
    Une nouvelle unité, la 341ème C.T., est créée à Bayonne au sein de la 25 ème D.I.A.P.

    L'Indochine
    Dès 1949, la 341ème C.T. fournit aux unités aéroportées du corps expéditionnaire en Indochine les spécialistes en transmissions. En novembre 1953 l'ensemble des trans­metteurs paras métropolitains et coloniaux sont regroupés au sein de la 342ème C.T. qui par­ticipe à toutes les opérations d'Indochine qui se termineront par celle de Diên Bien Phu. La 342ème C.T. sera dissoute en juin 1955.
    L'Algérie
   En novembre 1954, la 341ème C.T. met sur pied le détachement transmissions de l'élément d'intervention Blizzard à Batna dans les Aurès.
    Ce détachement devient en septembre 1955 la 60ème C.T. de la 10 ème D.P. stationnée à Hydra sur les hauteurs d'Alger. A la création de la 25ème D.P en juin 1956, la 341 ème C.T. devient la 75ème C.T. de la 25ème D.P. et fait mouvement sur l'Algérie.
    Les éléments restés à Bayonne deviennent le C.I.T. 25 (centre d'instruction des transmissions n° 25).
    Pendant cinq ans les 60ème et 75ème C.T.A.P. vont participer à toutes les opérations en Algérie. La 60ème C.T.A.P. sera en outre engagée avec la 10e D.P. dans l'expédition de Suez en novembre 1956. A son retour elle participera à la bataille d'Alger.

    La 61ème B.T.A.P.
    Suite à la réorganisation des unités aéro­portées en 1961, les 10ème et 25ème D.P. seront dis­soutes et avec elles les 60ème et 75ème C.T.A.P. La 11ème D.L.I. sera créée avec la 61ème C.T. comme unité de transmissions à Philippeville (Algérie) dans un premier temps puis à Nancy et finalement à Pau.
    Le 1er mars 1964 voit la création du 61ème Bataillon de Transmissions Aéroporté (61 ème B.T.A.P.) à partir de la 61ème C.T., du C.I.T. 25 et d'une partie du 2ème Bataillon de Télégraphistes des Troupes de Marine sta­tionné à Evreux. Ses neuf compagnies, dont trois compagnies légères de transmissions parachutistes ratta­chées aux brigades de la 11 ème Division sont réparties entre Bayonne, Pau, Toulouse, Tarbes et Saint-Malo.
    Avec la réorganisation de la 11ème Division qui devient 11e D.P. avec deux brigades parachutistes, en juin 1971, le 61 ème B.T.A.P. est dissout.
    La 61 ème C.T. est recréée à Pau et restent les 420 ème et 425 ème C.L.T. en tant qu'unités organiques de la
    1ère et 2ème B.P.
    En juillet 1973, est créé le 61ème Bataillon de Commandement et de Transmissions à Pau comprenant le 61e E.Q.G. et la 61ème C.T. à Pau et un G.I. à Bayonne.

    Le 14ème R.P.C.S. et la 14ème C.T.P.
    En août 1977 le 61ème B.C.T. suit la 11ème D.P. qui déménage de Pau à Toulouse. La 61 ème C.T. prend alors l'appellation de la 14ème C.T.P. qu'elle gardera en tant qu'unité de transmissions du 14ème R.C.T.P. puis du 14ème RPCS.
    En 1991, lorsque la 7ème C.L.T.P. du 7ème RPCS est dissoute, ses éléments sont englobés dans la 14ème CTP.

2. Missions et structures de la 14ème CTP

Avec ses 270 personnels d'active, tous professionnels, la 14ème CTP fournit à a 11ème DP ses moyens de commandement pour armer deux PC avant activés à tour de rôle et un PC d'antenne logistique ainsi qu'un PC de GAP.
En outre, la spécificité aéroportée de la division se retrouve dans une section destinée à armer un PC de groupement aéroporté et dans des moyens spécifiques 3ème dimension permettant le commandement d'une opération aéroportée à partir d'un avion.

3. Les commandants d'unité

Capitaine Guerlavais 1977 - 1979
Capitaine Decool 1979 - 1981
Capitaine Sarrailh 1981 - 1983
Capitaine Onash 1983 - 1984
Capitaine Roustit 1984 - 1986
Capitaine Puel 1986 - 1988
Capitaine Pontiès 1988 - 1990
Capitaine Prigent 1990 - 1992
Capitaine Bats 1992 - 1994
Capitaine Mercier 1994 - 1996
Capitaine Maréchal 1996 - 1998
Capitaine Dussutour 1998 - 1999

4. Là où il y a des chefs, il y a des transmetteurs : ils ont été de toutes les OPEX