Général CHAGNARD

Témoignage du général Chagnard (1985-1987)


« Outil de contact » à la recherche de la meilleure capacité opérationnelle possible, le 14 ème R.P.C.S., comme tout organisme vivant a été marqué par de multiples évolutions mises en œuvre par un ensemble de personnels particuliè­ rement dynamiques et entreprenants.

Les années 85/87 n'ont pas échappé à cette observation générale. Les évolutions et adaptations ont sollicité les énergies dans des domaines aussi variés que :

    l'aptitude opérationnelle avec en particulier la montée en puissance du nombre des E.V.A.T. Le « 14 » est alors devenu un régiment « semi-professionnel » ; l' évolution de l'infrastructure notamment caserne Niel et quartier Pradères avec parallèlement la poursuite d' études relatives au devenir du quartier Balma Ballon ;
    la préparation de modifications de structures ( à la mi-87, dissolution du G.I. et création du 14 eB.M.D.P).

A ces évolutions il convient d'ajouter une constante, celle de la participation permanente de 100 à 150 personnels à des missions hors métropole. La capacité opérationnelle et le dynamisme général du régiment y ont beaucoup gagné .

Enfin je retiens surtout l'extrême disponibilité des personnels ce qui facilitait beaucoup la tâche de chef de corps- mais j'ai bien conscience des sacrifices personnels et familiaux qu'entraînait cette attitude- ainsi que l'extraordinaire potentiel de compétences que représentait pour moi le régiment.